Accueil Polychromies Secrètes
musée des Augustins
Mairie Toulouse
FrançaisEnglishEspañol

Description iconographique de l’œuvre

Cette célèbre Vierge à l’Enfant assise tient son nom de l’inscription en langue d’oïl (langue du Nord de la France) qui court sur sa base : Nostre Dame de Grasse. De part et d’autre de l’inscription gravée en relief, est taillé un blason dont les armoiries ont été bûchées.


Nostre Dame de Grasse, détail du socle, après restauration.

Photo : Daniel Martin

Nostre Dame de Grasse reprend l’iconographie traditionnelle de la Vierge à l’Enfant : la mère est représentée très jeune, telle qu’elle est décrite dans les évangiles, et dans une attitude dynamique, ni figée, ni frontale, regardant dans une direction opposée à celle de l’Enfant.

Plusieurs interprétations ont été proposées pour expliquer cette divergence des regards. Peut-être la Vierge détourne-t-elle son regard car elle pressent le destin de son Fils. Il se peut aussi que l’œuvre ait appartenu à un groupe de figures plus nombreuses, situées de part et d’autre, une Adoration des Mages ou un couple de donateurs par exemple.


Nostre Dame de Grasse, détail,
après restauration.

Photo : Daniel Martin



Nostre Dame de Grasse, détail,
après restauration.

Photo : restaurateurs
 
La jeune mère est aussi reine : elle est assise sur un trône et porte une légère couronne ornée de perles. Elle est vêtue d’une robe fourrée dont le corsage ajusté est bordé à l’encolure par un galon semé de perles ; elle porte aussi un ample manteau dont la doublure de vair (fourrure de petit-gris) est indiquée par des stries verticales. Le livre, que Marie maintient sous son bras droit, est recouvert d’une chemise reproduisant un somptueux tissu de soie.

Ses mains aux longs doigts effilés témoignent de la grande qualité de la sculpture. Son visage fin est encadré de cheveux ondulés qui lui descendent au delà de la taille. Ses yeux sont un peu écartés, sous des paupières ourlées et des arcades sourcilières très hautes.

L’Enfant est vêtu d’une tunique à collet montant qui découvre sa jambe et laisse apparaître son pied nu. Ses proportions et ses formes légèrement potelées sont très fidèles à la nature, et ses traits, d’une rare finesse.